Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Artisanat et bricolage > Les cartons et papiers

Les cartons et papiers

Il est possible de réaliser très simplement vos propres feuilles de papier en employant les documents inutiles qui peuvent trainer dans vos armoires ou vos greniers. N’utilisez pas de papier glacé ou susceptible de contenir des métaux lourds dans l’encre.

Faire soi-même son papier peut devenir une activité amusante et utile.

 

Par quoi commencer ? Quel matériel employer ?


Tout d’abord, il faut réaliser une structure rectangulaire en bois avec un filtre ou plutôt une grille disposant de trous de 1 mm (une moustiquaire par exemple, les mailles doivent être les plus fines possible).

La dimension de la structure en bois doit permettre au tamis de rentrer dans l’une de vos cuvettes :

- Assemblez le premier cadre avec des planchettes de bois bien droites et rectilignes.
- Placez le tamis sur ce cadre, suffisamment tendu.
- Fixez ce tamis sur ce premier cadre avec des morceaux de bois (ils ne doivent pas forcément être de première qualité et très droits) avec des clous ou des vis.

Préparer aussi la cuvette, un ou plusieurs morceaux de tissu lisse, de la flanelle par exemple et une planche de bois.

Tout est prêt ! On commence par quoi ?


Faites tremper les papiers que vous voulez recycler dans de l’eau pendant 1 ou 2 jours.
Après cette période de trempage, éliminez l’excès d’eau en pressant et serrant la paperasse et écrasez la, afin d’obtenir une pâte uniforme composée de fibre. L’utilisation du pilon et du mortier s’avère un choix judicieux.

Une fois que vous avez obtenu assez de pâte, remplissez à moitié la cuvette d’eau, placez le tamis au fond et diluez la pâte pour disperser les fibres et enlever les grumeaux à la surface de l’eau. Soulevez ensuite très doucement le tamis en le gardant à l’horizontal.

Une fois que l’eau est partiellement partie du tamis, placez le tissu et une planche de bois lisse (pouvant s’insérer dans le tamis) sur la pâte à papier et pressez doucement pour enlever l’eau. Passez une éponge séchée par en dessous pour retirer le plus d’eau possible.

Après, il faut retirer le tissu le plus délicatement possible du tamis. Si la pâte ne s’accroche pas au tissu, c’est qu’elle est encore trop mouillée ou que vous avez retirer le tissu trop rapidement.

Il ne reste plus qu’à retirer doucement le tissu et à faire sécher les feuilles dans un endroit pas trop chaud afin d’éviter le gondolement des feuilles.

Oui, mais ma feuilles n’est lisse que d’un seul coté, non ?


Il est possible d’obtenir des feuilles lissées de chaque cotés en plaçant les éléments suivant du bas vers le haut :

- Une planche de bois.
- Du papier journal.
- Un morceau de tissu.
- La feuille retirée du tamis avec son tissu placé vers le haut.
- D’autres feuilles peuvent se superposer de la même manière.
- Du papier journal.
- Une planche en bois.

Ensuite, il suffit de les presser pour obtenir des feuilles dont les fibres sont bien compactes et lisses des 2 cotés.

Et je le fais à quelle taille mon papier ?


Celle que vous voulez !

Ou sinon vous pouvez utiliser les formats standards :

- A0 = 841 × 1189 mm
- A1 = 594 × 841 mm
- A2 = 420 × 594 mm
- A3 = 297 × 420 mm
- A4 = 210 × 297 mm
- A5 = 148 × 210 mm
- A6 = 105 × 148 mm



Je soutiens !