Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > La fondation > Notre éthique

Notre éthique


La fondation privée Andartha poursuit des buts désintéressés, apolitiques, areligieux, dénués de tout esprit de lucre.

La fondation Andartha fait et fera toujours preuve d’une éthique rigoureuse. Aussi nous nous engageons à avoir le moins de frais de fonctionnement possible.

Nous voulons que les fonds récoltés soient utilisés principalement pour remplir les buts fixés par notre fondation ! En ce sens, Andartha ne peut affecter plus de 20% de ses ressources de toute nature aux frais de fonctionnement et s’engage à réduire ceux-ci à leur plus stricte expression.

En outre, nous soulignons le fait que les administrateurs exercent leurs mandats exclusivement à titre gratuit !

 

Transparence et communication :


Nous voulons être transparents sur l’utilisation des fonds récoltés et nous communiquons là-dessus de façon claire et précise.

 

La fondation respecte et encourage l’éthique de la permaculture.


Cette éthique permet d’atteindre une stabilité dans nos communautés de vie, elle replace l’Homme dans son contexte, dans le milieu où il vit, dans son écosystème et dans son rapport avec les autres êtres vivants.

1. Prendre soin de la terre

Par sa volonté de contrôler la terre, la nature et son environnement, l’Homme s’en est détaché et a oublié qu’il ne peut simplement pas vivre si ces derniers ne le lui permettent pas.

 

Prendre soin de la terre, c’est prendre soin des cycles de vie qui nous entourent et dont nous vivons.

2. Prendre soin de l’humain

L’homme est un être social, cela fait partie intégrante de ses besoins. Prendre de soin de l’humain, c’est prendre soin de soi, ensuite de sa famille, de ses amis, de ses proches, de son quartier ... C’est construire des groupes relationnels qui constituent des entités stables, où les uns veillent sur les autres et s’entraident mutuellement. À l’heure actuelle, la compétition règne et déteint de plus en plus sur nos comportements. Nous perdons de vue l’ouverture à l’autre, l’efficacité de la coopération, de la solidarité, de la synergie et l’apprentissage personnel et collectif qui en résultent.

3. Partager équitablement.


Ce point s’avère fondamental dans le partage des ressources comme, par exemple, les aliments, la terre, l’eau ou l’énergie. Dans ce partage, il faut avoir conscience des limites de ses besoins et apprendre à se limiter pour répondre de la façon la plus juste à ses propres besoins.

Qu’une production soit rare ou abondante, il faut pouvoir arriver à un équilibre qui puisse satisfaire chacun. Mais cette notion de partage s’applique aussi aux deux premiers points et constitue le pivot central de l’éthique en permaculture : équilibre et équité.

 

Campagnes de récoltes de fonds :


La fondation ne fera en aucun cas appel à des prestataires de services pour lancer ses campagnes. Celles-ci sont élaborées en interne au sein de la fondation.

Nous nous engageons à respecter la destination des dons des donateurs, conformément à l’appel qui leur a été adressé. Nous respectons la vie privée des donateurs, ainsi que les personnes physiques bénéficiant de notre soutien.

Concernant les contrats entre la fondation et des tierces parties :


Les devis doivent être préalablement établis de façon écrite, ainsi que le montant des honoraires des personnes tierces. Les termes des contrats stipulant les conditions et les objectifs sont précisés et écrits à l’avance. La rémunération se fait en fonction du temps consacré ou en fonction de missions spécifiques et non en fonction d’un résultat exigé.

 

Engagement moral :


La fondation accepte les dons provenant de personnes physiques ou morales pour autant que leurs activités soient conformes aux réglementations belges et européennes.

La fondation accepte les dons provenant de personnes physiques ou morales pour autant que les valeurs, les idées et/ou les activités de ces dernières soient compatibles avec les nôtres.

Publicité :


La fondation ne peut faire de publicité, sous quelque forme que ce soit, pour des entreprises et des organismes privés. Il en est de même pour toutes entreprises ou organismes, privés ou publiques, qui sont cotés en bourse. Les seules publicités autorisées dans le cadre des activités de la fondation sont celles de la fondation elle-même et celles des projets validés par le conseil d’administration qui bénéficient du soutien et des activités de la fondation. Une exception peut être accordée, à la discrétion du conseil d’administration, pour les entreprises et les sociétés privées à finalité sociale ou pour les ASBL ou pour les associations constituées en personne morale ne poursuivant pas un but de lucre ou pour les fondations qui ne poursuivent pas un but de lucre.

Partenariat :


La fondation ne peut conclure de partenariat sous quelque forme que ce soit, avec des entreprises et des organismes privés. Il en est de même pour toutes entreprises ou organismes, privés ou publiques, qui sont cotés en bourse. Les seuls partenariats autorisés dans le cadre des activités de la fondation sont ceux des projets validés par le conseil d’administration qui bénéficient du soutien et des activités de la fondation. Une exception peut être accordée, à la discrétion du conseil d’administration, pour les entreprises et les sociétés privées à finalité sociale ou pour les ASBL ou pour les associations constituées en personne morale ne poursuivant pas un but de lucre ou pour les fondations qui ne poursuivent pas un but de lucre.

Sponsoring :


La fondation ne peut être sponsorisée par, ou sponsoriser elle-même, sous quelque forme que ce soit, des entreprises et des organismes privés. Il en est de même pour toutes entreprises ou organismes, privés ou publiques, qui sont cotés en bourse. Les seuls actes de sponsoring autorisés dans le cadre des activités de la fondation sont ceux des projets validés par le conseil d’administration qui bénéficient du soutien et des activités de la fondation. Une exception peut être accordée, à la discrétion du conseil d’administration, pour les entreprises et les sociétés privées à finalité sociale ou pour les ASBL ou pour les associations constituées en personne morale ne poursuivant pas un but de lucre ou pour les fondations qui ne poursuivent pas un but de lucre.


Je soutiens !